[(13282|non) Une tentative de coup d'État avec les États-Unis à la manoeuvre - Venezuela - Elianne Assassi, sénatrice de Seine Saint-Denis

Les communiqués de presse

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

Lire la suite

Une tentative de coup d’État avec les États-Unis à la manoeuvre

Venezuela -

Par / 24 janvier 2019

Ce 23 janvier, le très libéral et droitier président de l’Assemblée nationale Juan Guaido s’est auto-proclamé président du Venezuela avec l’appui et la reconnaissance des États-Unis dont il est un fidèle soutien, du Canada, de la Colombie et du Brésil.

C’est ici une nouvelle étape dans la tentative de Washington de faire tomber le président réélu Nicolas Maduro, dont le mandat n’a pas été reconnu par les États-Unis, le groupe de Lima et l’Union européenne. Est reproché au successeur d’Hugo Chavez d’avoir organisé des élections boycottées par une grande partie de l’opposition.

C’est ici qu’il faut rappeler que c’est cette même opposition qui, alors qu’un accord sur un agenda électoral était trouvé suite à des discussions parrainées par l’Espagne et la République dominicaine, a subi les pressions du Secrétaire d’État états-unien de l’époque Rex Tillerson pour retirer leur signature du protocole électoral.

Une nouvelle fois, les États-Unis et leurs alliés ont fait du principe de non-ingérence une variable alors que le Venezuela est une cible de Washington depuis plusieurs années. À ce titre, de nombreux documents internes à la CIA ayant fuité montrent l’implication des administrations états-uniennes dans les tentatives de coup d’État contre Hugo Chavez et Nicolas Maduro.

Alors que des rassemblements de soutien massifs au dirigeant légitime Nicolas Maduro, face à des manifestations hostiles au gouvernement, sont recensés dans tout le Venezuela, l’absence de réaction de la diplomatie française inquiète et choque. Le Venezuela pourrait en effet rapidement basculer dans une guerre civile extrêmement violente et déstabiliser l’ensemble du continent sud-américain pour perpétuer la doctrine « Monroe » qui en fait une chasse gardée de Washington. Une nouvelle fois, ce sera la « destinée manifeste » des États-Unis et le suivisme d’une grande partie de l’Occident qui auront mis le feu aux poudres dans un pays qui a besoin aujourd’hui d’une aide plus qu’une tentative d’ingérence.

La réaction inquiétante sur le fond et sur la forme du Président de la République, Emmanuel Macron rompt par ailleurs avec la tradition diplomatique française, jusqu’ici attentive à l’indépendance des pays d’Amérique latine face à l’attitude agressive états-unienne. Elle participe par ailleurs à envenimer une situation déjà difficile, en complet décalage avec l’appel au dialogue lancé par l’ONU.

Les sénatrices et sénateurs communistes appellent la France à condamner fermement ce coup d’État et l’attitude des États-Unis dans cet événement.

Les derniers communiqués

Les communiqués de presse Un nouvel acte de mépris à l’égard des personnes en situation de handicap

Rejet de notre proposition de loi visant à mieux indemniser les allocataires de l’AAH - Par / 26 octobre 2018

Administration